Introduction Le centre mondial bahá'í


A l'instar des trois autres religions mondiales (Judaïsme, Christianisme et Islam), ce sont les méandres de l'histoire qui expliquent la présence de la foi bahá'íe en Terre sainte. Là, les maisons et autres lieux associés à l'exil de Bahá'u'lláh et de 'Abdu'l-Bahá ont été amoureusement restaurés par la communauté bahá'íe.

Chaque année, des milliers de bahá'ís en pèlerinage à Haïfa et à Saint-Jean d'Acre (Akko) ont le privilège de visiter ces lieux en compagnie d'autres croyants venus de tous les coins de monde. C'est aussi à Haïfa que tous les cinq ans, les représentants élus des communautés nationales bahá'íes se réunissent pour élire à leur tour les membres de la Maison Universelle de Justice, chargée d'administrer les affaires internationales de la foi depuis son siège, sur le Mont Carmel.

Le personnel de la Maison de Justice est composé de volontaires bahá'ís venus de pays divers. Invités à servir pour des périodes de temps variables, ils résident dans la région de Haïfa et de Saint-Jean d'Acre.

 
Nous utilisons des cookies pour nos statistiques internes.